Une boîte à tartines remplie de produits délicieux et sains en même-temps : Voici les conseils de la diététicienne pour enfants Laura Boccauw

Au début de la nouvelle année scolaire, beaucoup de parents enthousiastes – en particulier les parents d’enfants qui vont pour la première fois à l’école – cherchent des idées pratiques pour composer une boîte à tartine équilibrée.

Nous avons demandé quelques conseils utiles à Laura Boccauw, spécialiste en diététique pédiatrique :

Laura: C’est bien de voir que des parents se demandent comment composer une boîte à tartine saine et variée, cela témoigne du temps et de l’intérêt qu’ils portent à une alimentation équilibrée pour leurs enfants. Mon premier conseil aux parents et d’acheter une boîte à tartine adéquate. Optez pour une boîte avec différents compartiments, cela vous obligera à remplir quotidiennement ces compartiments avec des collations savoureuses et saines. Pourquoi ne pas rajouter des tomates-cerise, des quartiers de pomme ou de poire, ou encore des languettes de poivrons ou de concombre aux tartines habituelles ? Cela donnera non seulement un peu de couleur à la boîte, mais invitera encore davantage le jeune enfant à en manger le contenu. Stimulez également votre enfant à boire de l’eau avec son déjeuner, plutôt que des boissons gazeuses ou des jus de fruits sucrés.

Mais cela reste tout de même un défi quotidien, non ?

Laura: Les parents peuvent tout à fait impliquer leurs enfants dans la préparation de la boîte à tartine, et ce, dès le premier jour d’école. Après tout, ce sont les enfants qui savent le mieux ce qu’ils aiment et ce qu’ils n’aiment pas.  Laissez-les décider avec vous ce qu’ils veulent mettre dans leur boîte et aidez-les à faire des choix judicieux, cela évitera que la boîte ne revienne à moitié remplie. En outre, cela leur permettra d’apprendre tout naturellement ce que signifie manger sainement,  et servira de base pour le reste de leur vie.

A l’heure de la surinformation, les parents ont parfois du mal à faire la part des choses entre ce qui est bon et ce qui ne l’est pas…

Laura: C’est tout à fait correct. Je vois parfois arriver en consultation des parents inquiets cherchant des informations fiables sur l’alimentation saine. Ils ont entendu dire que le pain (les pommes de terre sont également surveillées de près) n’a pas sa place dans une alimentation équilibrée, et qu’il est préférable de consommer des flocons d’avoine. Mais leur enfant n’aime pas cela et du coup, ils sont complètement désemparés. J’essaie donc d’expliquer aux parents que l’élimination pure et simple de certains aliments de leur régime alimentaire n’est absolument pas justifiée scientifiquement, et qu’il peut même être très imprudent de le faire. Le pain est un aliment idéal dans l’apport quotidien de toute une série de nutriments, et contient très peu de calories, proportionnellement. Je leur explique ainsi, à titre d’exemple, que pour absorber la quantité préconisée de sodium chaque jour, il n’existe pas tellement d’alternatives au pain. Un enfant devrait consommer une très large portion d’algues pour répondre aux besoins quotidiens en sel, et cela me semble tout de même assez improbable. Le pain contient aussi d’autres minéraux, vitamines, fibres et protéines essentielles. Il est clair que le pain a une place importante dans un régime alimentaire équilibré. Ceci dit, il vaut mieux privilégier le pain brun ou complet, accompagné d’une petite quantité de garniture. Le choix et la quantité de la garniture sont d’ailleurs plus importants que le type de pain. Optez plutôt pour du jambon cuit, du filet de poulet, du fromage à tartiner, du fromage blanc complet (avec des radis, par exemple) ou encore du cottage cheese. Et limitez la confiture, le chocolat et le spéculoos à tartiner, à quelques fois par semaine. Comme je le disais déjà, il est conseillé de combiner le pain avec une portion de légumes, de fruits ou un produit laitier. Enfin, n’oubliez pas d’adapter les portions à l’âge et la taille de l’enfant.

Les jeunes achètent plus facilement des sandwiches tout faits, ce qui ne me semble pas ce qu’il y a de plus sain. Mais que peut-on leur proposer comme alternative ?

Laura: Tout commence avec les parents, évidemment. Si eux-mêmes ne prennent pas le temps de se préparer un déjeuner équilibré, l’enfant aura vite fait de les imiter. Mais tout cela commence bien entendu déjà bien plus tôt dans la vie de l’enfant. Par facilité, les parents donnent à leur progéniture un déjeuner qu’ils mangeront facilement, comme un croissant, un pain-saucisse, un morceau de pizza… L’enfant préfère nettement ces aliments gras et les mangera donc avec appétit, ce qui rassure – à tort – les parents. Plus tard, quand l’enfant a grandi, il s’avère très difficile de le sensibiliser à une alimentation saine… 

C’est pourquoi il me semble essentiel de consacrer une attention particulière à la composition d’une boîte à tartine équilibrée, et ce, dès l’école primaire. Les enseignants, ainsi que les autres accompagnants, ont un rôle important à jouer dans cet effort d’éducation. Lorsqu’on constate que certains enfants emportent systématiquement un déjeuner peu varié et non équilibré à l’école, il est préférable d’en toucher un mot aux parents. Idéalement, il faudrait faire appel à un professionnel pour accompagner les enfants en petits groupes et leur donner des informations pratiques sur l’importance d’une alimentation saine et variée, en mettant l’accent sur la simplicité et la rapidité de la préparation. En outre, il serait intéressant, comme méthode, de voir concrètement avec les parents ce qui leur convient le mieux. Un des mes objectifs est d’ailleurs de travailler avec des petits groupes de parents et d’enfants sur le thème de l’alimentation saine.

En remplissant la boîte à tartine avec discernement, les parents permettent à leur enfant de grandir sainement, et lui donnent les bases nécessaires pour l’avenir. Merci, Laura, d’avoir remis les pendules à l’heure !

 

Laura Boccauw est une diététicienne reconnue de Waregem, passionnée par la promotion simple et facile d’une alimentation saine. Nous lui avons demandé des conseils pratiques pour la préparation d’un déjeuner sain et l’importance de composer une boîte à tartine équilibrée. 

 

Mots-clés