Convention relative au sel de boulangerie

Au printemps 2009, le secteur boulanger a accepté, sur les instances de la ministre fédérale de la Santé publique Laurette Onkelinx, de remplacer le sel de cuisine par du sel iodé. À la base de cette Convention résidait le fait établi que la population belge avait un apport en iode insuffisant. Depuis lors, pour préparer le pain, on utilise du sel ayant une teneur modérée (15 à 20 mg/kg) en iode.

Ce faisant, le secteur boulanger aide à résoudre le problème de carence en iode de la majorité des Belges. Une convention a été établie afin de confirmer cet engagement, dans laquelle les boulangers belges s’engagent à remplacer le sel de leurs pains et produits de boulangerie par du sel iodé.

Une disposition connexe importante de cette convention stipule que l’emploi de sel iodé ne peut entraîner l’utilisation d’une plus grande quantité de sel. Le sel enrichi en iode n’est pas un sel plus sain, mais un sel ayant une valeur ajoutée. Par conséquent, les boulangers doivent s’en tenir aux quantités maximum de sel admises dans le pain. Cliquez ici pour en savoir plus sur l’iode.

Mots-clésIode