CAMPAGNE FINANCÉE
AVEC LE SOUTIEN DE
L’UNION EUROPÉENNE
L’UNION EUROPÉENNE SOUTIENT LES CAMPAGNES POUR PROMOUVOIR LES
PRODUITS AGRICOLES DE HAUTE QUALITÉ.

Minéraux

Le pain est une source importante de minéraux tels que le fer, le zinc, le cuivre, le magnésium, le sélénium, le potassium, le phosphore et l’iode. Les minéraux ont toutes sortes de fonctions. Par exemple, le sang ne peut transporter l’oxygène en l’absence d’une quantité suffisante de fer. Quiconque mange du pain chaque jour assimile d’importants minéraux.
Les minéraux se trouvent surtout dans la partie externe du grain. C'est pourquoi la teneur en minéraux des pains complets et multicéréales à base de farine grise ou complète est supérieure à celle des pains blancs.

Pour une femme ayant besoin de 2000 kcal quotidiennement, consommer 2 fois du pain par jour sous forme de pain complet (environ 7 tranches de pain, soit 210 g en moyenne) lui assure :

  • 50 % de l’apport recommandé en cuivre ;
  • 28 % de l’apport recommandé en fer ;
  • 46 % de l’apport recommandé en magnésium ;
  • 22 % de l’apport recommandé en sélénium ;
  • 46 % de l’apport recommandé en zinc

Pour un homme dont les besoins énergétiques s’élèvent à 2400 kcal par jour, consommer 2 fois du pain par jour sous forme de pain complet (environ 10 tranches de pain, soit 300 g en moyenne) lui assure :

  • 53 % de l’apport recommandé en cuivre ;
  • 87 % de l’apport recommandé en fer (les hommes ont moins besoin de fer que les femmes) ;
  • 57 % de l’apport recommandé en magnésium ;
  • 26 % de l’apport recommandé en sélénium ;
  • 48 % de l’apport recommandé en zinc.

Liste des minéraux

Parfois, l’organisme n’a besoin que de quelques microgrammes (millièmes de milligrammes) de minéraux. Un exemple : le sélénium. Bien qu’il nous en faille très peu, nous ne pouvons nous en passer pour notre santé.

Minéral Nécessaire pour
Calcium

os, dents, coagulation, hormones

Fer

transport de l’oxygène par le sang

Iode glande thyroïde, système nerveux, métabolisme et croissance
Potassium système nerveux, tension artérielle, muscles
Phosphore os, métabolisme
Cuivre transport de l’oxygène par le sang, pigmentation de la peau, os
Magnésium système nerveux, muscles et os
Zinc croissance, guérison de blessures, immunité, fabrication des hormones
Sélénium

antioxydant, empêche la formation de substances nocives dans le corps

 

Les noix et les grains contiennent également des vitamines B3, B6, B8 et de l’acide folique (B11) ainsi que les minéraux suivants : fer, zinc, cuivre, calcium et magnésium. Le pain contenant ces ingrédients en grande quantité fournit donc des nutriments supplémentaires. C’est également le cas des raisins secs et de Corinthe, qui contiennent du fer par exemple. Par conséquent, un pain blanc avec des raisins secs contient plus de fer qu’un pain blanc normal, même si la même farine est employée pour les deux. 

Iode

Depuis 2009, date à laquelle on a décidé de mettre du sel iodé (sel de boulangerie) dans la pâte, le pain est devenu une source importante d’iode dans l’alimentation belge. Cette décision est actée dans la Convention relative au sel de boulangerie.

Carence en iode

Une carence en iode peut être la cause d’un grand nombre d’affections, selon l’âge auquel elle survient. Un apport trop faible peut entraîner  apathie, fatigue, manque d’appétit,  ralentissement du rythme cardiaque, dépression et perte de fertilité. En cas de carence grave, la glande thyroïde peut gonfler de manière visible (goitre), avec des problèmes de respiration et de déglutition à la clé. D’après des chiffres belges datant de la fin des années nonante, la population belge, tout comme celle de bon nombre d’autres pays d’Europe, était confrontée à un déficit d’iode. Si l’apport en iode a reçu une attention particulière, c’est aussi parce que peu d’aliments en contiennent naturellement.

Assimilation

L’iode est assimilé dans le système gastro-intestinal via la paroi intestinale. Une fois assimilé, il est diffusé partout dans le corps. Environ 30 % de la quantité absorbée est « éliminée » par la glande thyroïde afin de synthétiser les hormones. Quand une trop grande quantité d’iode est assimilée, l’excédent est évacué dans l’urine. Pour assurer une bonne production d’hormones thyroïdiennes, une dose d’environ 60 microgrammes d’iode est nécessaire chaque jour. Cependant, l’apport journalier d’iode recommandé par le Conseil Supérieur de la Santé pour un adulte est supérieur et s’élève à 200 microgrammes. Consommer 9 tranches de pain (+/- 35 grammes) par jour, suivant les recommandations, fournit 30-40% de l’apport nécessaire en iode.

Consommer du pain contenant du sel iodé contribue donc à augmenter l’apport quotidien d’iode mais ne suffit toutefois pas à couvrir nos besoins.

Outre le pain, le poisson de mer, les crustacés, les algues marines, les œufs et les produits laitiers sont d’excellentes sources d’iode.
Mots-clésMinéraux Iode