CAMPAGNE FINANCÉE
AVEC LE SOUTIEN DE
L’UNION EUROPÉENNE
L’UNION EUROPÉENNE SOUTIENT LES CAMPAGNES POUR PROMOUVOIR LES
PRODUITS AGRICOLES DE HAUTE QUALITÉ.

Classification et consommation

« Glucides » est le nom générique de tous les nutriments composés d’une ou plusieurs molécules de sucre (saccharides) : monosaccharides, disaccharides, oligosaccharides et polysaccharides. Une autre classification est celle distinguant les glucides digestibles et non digestibles. Les glucides non digestibles sont les fibres alimentaires, tous les autres étant digestibles. Sur l’étiquette, les monosaccharides et disaccharides sont repris sous la mention « sucres », et les polysaccharides sous la mention « amidon ». Les glucides du pain sont pratiquement uniquement des amidons : 1 tranche de pain contient moins de 1 gramme de sucres.

Voici un aperçu des sources de glucides simples et complexes:

Glucides complexes
(polysaccharides)

Glucides simples (mono- et disaccharides)

naturels

avec sucres ajoutés

produits céréaliers
(pain, riz, pâtes)

fruits (fructose)

garniture sucrée pour le pain (choco, confiture ...)

pommes de  terre

lait et produits laitiers (lactose)

friandises (chocolat, glace, biscuit, pâtisserie ...)

légumineuses

légumes (fructose)

boissons sucrées (soda, produit laitier sucré ...)

légumes

 

 

biscuits, pâtisseries ...

 

 


Consommation de glucides 
Selon le Conseil Supérieur de la Santé, nous avons besoin d’un certain apport journalier minimum de glucides. Si l’on n’ingère pas de glucides ou trop peu, l’organisme ira puiser dans les protéines des muscles. Le Conseil Supérieur de la Santé recommande pour l’adulte qu’au moins 55 % de l’ensemble des calories ingérées proviennent des glucides. Selon la dernière enquête belge de consommation alimentaire (ECA), cette recommandation n’est pas observée. À partir de l’âge de 15 ans, l’absorption moyenne de glucides avoisine plutôt 44 %.

Le pain est une source importante de glucides. Manger du pain une à deux fois par jour contribue donc de manière positive à la proportion de glucides recommandée. La préférence va aux types de pains des catégories « à favoriser » et « tolérés » ; voyez aussi la section « Le pain, base d’un repas ».

Consommation de sucres et d’amidons

La plus grande partie des glucides absorbés doit provenir d’amidon, et maximum 10 % de l’énergie totale peut provenir de sucres ajoutés. La consommation d’amidon est trop faible en Belgique, alors que celle des sucres est trop élevée.

La consommation moyenne d’amidon est seulement de 24,4% par jour, ce qui signifie que la plupart des gens n’atteignent pas les recommandations de 55% de glucides (à savoir l’amidon + le sucre).

La consommation moyenne de sucres (monosaccharides et disaccharides) s’élève en Belgique à 21%. La grande majorité des gens (96,4%) consomment plus de sucre que la limite supérieure recommandée de 10%. Une réduction supplémentaire de moins de 5 % de sucres libres ou 25 grammes, offrirait des avantages supplémentaires pour la santé selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS). Pour 19 % des gens, cette consommation excède même 15 % . Les femmes consomment en moyenne plus de sucre que les hommes, et cette consommation tend à diminuer avec l’âge. Notons que par « sucres », on entend le sucre ajouté mais aussi les sucres naturellement présents dans les aliments, surtout dans les fruits et les légumes, mais aussi dans les produits laitiers sous forme de lactose. Curieux de connaître votre consommation de sucre ? Faites le test ici.

Mots-clésGlucides